La fameuse et peut-être indispensable société

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Kevin Dresse le Mer 7 Nov 2007 - 15:17

Bonjour,

Ne sachant pas réellment dans quelle rubrique poster mon message je fais comme avec tout le reste : je le met au cul du camion.

J'ai en effet dans l'idée de monter une société et j'aurais voulu avoir vos impressions sur le sujet.

Mon projet est le suivant : créer une EURL (sarl mais en solo) afin de pouvoir facturer ma bijoute, vendre mes filtres, louer mon futur PL (ça aussi qu'en pensez-vous, un camion?) et également facturer et récupérer de la tva (achat de matos hors-taxe).
Cette formule me permetterais de garder des contrats en tant que salarié ainsi que mon assédic mais également de ne pas engager mes biens personnels en cas de pépins.

Que pensez vous de tout ça (ce cas particulié mais aussi en général)?
Quelles sont vos expériences personnelles?
Vos déboires administratifs?
etc...
Merci bien.

KEV.

PS: Petit retour sur le post que j'ai laissé concernant la facturation de bijoute et les fameuses "indémnités représentative de frais". N'ayant pas beaucoup tourné en france récemment je n'ai pas pu tester cette formule auprès des boîtes. La seule à qui je l'ai proposé sur un petit court n'a pas voulu car, semble-t-il, celà leur rajouterais des frais de comptabilité..."foutage de  shh "
avatar
Kevin Dresse
" Renfort " du FORUM


Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Paris-Gambetta
Emploi : Chef-electro
Date d'inscription : 24/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Sam 10 Nov 2007 - 22:44

Salut Kev,

C'est vrai que moi aussi (et je pense que nous sommes nombreux), je pense franchement à monter une société d'u!ne certaine manière, mais je suis moi même novice dans ce domaine et je me suis aussi souvent posé la question de savoir si je n'allais pas me mettre un boulet au pied. C'est aussi ce que je pense du camion... Sur le papier, les deux idées sont alléchantes, mais je me demande si dans la réalité tout est aussi rose.

Ce que j'ai le plus souvent remarqué chez ceux qui oont franchi le pas, c'est que c'est forcément ceux qui travaillent le plus et qui font rentrer le plus d'argent qui s'en sortent le mieux. Si la boite ne tourne pas, le matériel ne tourne pas, le camion ne tourne pas et les electros ne tournent pas... Et quand çà ne tourne pas çà s'encrasse, comme on dit.

Bon, mais dans l'idée, je suis plutôt d'accord, facturer sa bijoute, ok, mais es tu sûr de toi par rapport au statut assédic ? Il me semble que tu ne peux pas être intermittent si tu es gérant de société, c'est justement le principe des maisons de productions. Je voudrais bien des précisions sur ce que tu sais des EURL...

Tu as l'air bien renseigné alors je ne veux pas remettre en cause tes informations, mais au contraire, je suis aussi plutôt intéressé. Mais tout celà me parait trop simple pour que tout le monde ne l'ai pas fait. Et puis s'il est si facile d'ouvrir une société, pourquoi ne pas l'ouvrir et se dispenser de payer de TVA même si la société est bidon, ne tourne pas et n'a aucun contrat de travail... Ca parait bizarre non ???

En attendant j'ai trouvé celà qu'il faudrait potasser :

http://www.motamot.com/zoompages/creereurl.html

et puis çà :

http://www.inforeg.ccip.fr/formsoc/avert/eurl.htm

Je vais me renseigner...
A plus tard pour plus de détails.
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Ganachass le Dim 11 Nov 2007 - 4:29

Si je peux me permettre d'ajouter ma contribution de petit stagiaire, je viens de faire un tour aux assedics et la fille qui s'est fort bien occupé de moi là-bas, ma confirmer que l'on pouvait (mais c'est assez récent) avoir sa société et être intermittent, la seule chose que l'on ne peux pas faire c'est se déclarer soit même avec sa société des heures d'intermittents. On ne peux pas avoir le beurre et l'argent du beurre mais on peux par contre avoir la conseillère assedic parce quelles sont très mignonne dans mon agences.

Salut et bon courage et au passage si tu a besion d'un electro sympa.

Ganachass
" Renfort " du FORUM


Nombre de messages : 7
Age : 31
Localisation : Paris/Rennes
Emploi : Electricien
En train de : Généralement Bonne
Date d'inscription : 30/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Dim 11 Nov 2007 - 15:19

Salut Ganachass,

Est-ce que tu voudrais dire que, depuis recemment, on peux monter sa société en étant le gérant et conserver son statut d'intermittent ? Car si c'est bien celà, plus rien ne nous en empêche alors et il paraît évident qu'il faut que chaque chef monte sa propre boite... Si par contre il faut prendre un gérant extérieur, c'est toujours le même problème. Peux tu être plus précis sur ce que cette charmante conseillère t'a exactement dit ?


Dernière édition par Renaud Garnier le Jeu 21 Jan 2010 - 2:57, édité 1 fois
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Kevin Dresse le Lun 12 Nov 2007 - 16:45

Bonjour à tous,

j'ai quelques nouvelles du front concernant ce sujet, en deux parties,

1: Cumul des statuts.

D'après info reg (08 99 70 51 00) on peut être à la fois salarié et créateur
d'entreprise. On devient alors salarié-créateur (créateur au titre d'activité
non-salarié, vous n'êtes pas salarié de votre entreprise). Il y a différentes
conditions selon les orientations et options que vous choisirez mais c'est
possible et même aidé (exonération de cotisations selon les cas). Le bémol est
qu'il faut cotiser dans les deux caisses, salariés (vos contrats habituels) et
non-salariés.

2: Cumul salarié-créateur (en non-salarié) et droit Assédic.

D’après l'assédic (j'attends une doc papier) il est possible de percevoir de
l'assédic tout en ayant une société à côté car l'assédic et un DROIT qu'on vous
DOIT car vous cotisez. Deux modalités sont proposées.

a) le versement mensuel des droits. A la fin de l'année l'URSSAF
vous fournis un papier récapitulant vos revenus de sociétés et l'assédic fait
une soustraction: Vos droit - vos revenus, vous remboursez le trop perçu.

b) le versement en deux fois. L'URSSAF, par un calcul savant
et fourbe estime un forfait de droit que vous percevez en deux fois (par
semestre) et à la fin re-calcul, re-soustraction etc...

Donc, a priori tout est possible. Petite précision néanmoins. Pour ma part je
ne suis pas intermittent car je bosse à 90% à l'étranger (les hasards de la
vie). Donc les infos que j'ai obtenu compte pour un salarié au
régime-général qui enchaîne les CDD. Toutefois je me suis renseigné pour mes
camarades et il semblerait que le cumul serait également possible pour les
intermittents. A vérifié auprès des assédic du spectacle.

Il vous faudra ensuite choisir le statut juridique de votre boîte. Perso j'ai
noté deux statuts: Entreprise individuelle régime TVA et EURL. Chacune a des
avantages et des inconvénients. A vous de voir.

Mon projet est celui de percevoir légalement la vente des consommables et la
loc bijoute, et non pas de me salarié ou d'embaucher des électros. Il est
important de le préciser.

Tout ces renseignement sont basés sur des entretients téléphoniques
avec Info REG, la Chambre de commerce et de l'industrie et l'assédic générale.
J'attends les docs papiers officielles.

KEV.
avatar
Kevin Dresse
" Renfort " du FORUM


Nombre de messages : 14
Age : 38
Localisation : Paris-Gambetta
Emploi : Chef-electro
Date d'inscription : 24/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

la fameuse et peut-être indispensable société

Message par Damien Lejosne le Mar 20 Oct 2009 - 11:48

---------------------------------------------------------------------------- SUJET FUSIONNÉ ----------------------------------------------------------------------------

Je lance un post sur la constitution d'une société gérant la location de notre bien aimé et chéri bijoute fabriquée par nos petites mains pleines de doigts et d'attention.
La question fleuri sur les forums en ce qui concerne la compatibilité du statut intermittent et la gestion d'une société. Quelqu'un a-t'il sauté le pas ? Quelqu'un entrevoit il une solution ? Avez vous des comptables ou experts juridique rodés sur la question ?
avatar
Damien Lejosne
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 34
Localisation : paris/bretagne
Emploi : Electro
Date d'inscription : 20/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Mer 21 Oct 2009 - 3:11

Bonjour Damien,

Effectivement, cet discussion a déjà eu lieu ici :

http://chef-electro.forumpro.fr/le-travail-f4/monter-sa-societe-t98.htm

ou encore ici :

http://www.compta-online.com/forum-droit/expert-comptable.html?sujet=16604

et là :

http://www.repaire.net/forums/professionnels-entreprises/166965-intermittent-son-propre-materiel.html

et sûrement ailleurs, mais tu as déjà du faire le tour.

Beaucoup de choses se racontent, un peu tout et n'importe quoi, je vais essayer une synthèse rapidement :

Le statut "d'intermittent du spectacle" est un terme utilisé par Pôle emploi (ex assedic et ANPE) pour désigner les demandeurs d'emploi chômeurs qui fonctionnent sous les annexes 8 &10. Un chômeur est par définition l'inverse d'un salarié et encore plus d'un patron, donc incompatibilité du statut d'intermittent avec celui de patron. il s'agit en fait de deux opposés sociaux. Le statut d'intermittent n'est pas un statut d'employé, lorsque l'on est en tournage, le CDD que l'on signe nous fait devenir salarié et nous ne bénéficions plus du chômage.

Devenir patron, c'est monter sa société, renoncer au chômage car on devient travailleur. On ne peut pas être "permanent "et "demandeur d'emploi "en même temps, quelque soit la forme de la société. Si l'intérêt est de louer du matériel, ou offrir un service, comme pour les électros, il faut qu'un tiers (la fameuse grand-mère dont certains parlent dans d'autres forum) ouvre la société, paie les charges, devienne propriétaire du matériel, signe un contrat de prestation de service + matériel avec la prod et embauche directement ses électros sous annexe 8 & 10 en leur fournissant fiches de paie à son nom. Je connais des électros qui ont franchit le pas, la vie n'était pas rose tous les jours... Et puis, on n'est pas gérant de la société, donc on n'a pas un réel contrôle, on multiplie les personnes et les embrouilles, et pour ne pas qu'elle coule, une société, il faut la faire tourner... (je ne suis pas sûr que mémé ait envie de chercher des contrats... )

Pour ce qui est de devenir son propre patron, on se rapproche de ce que font les artisans, qui ouvrent une micro entreprise. L'avantage fiscal est que l'entreprise est confondue avec l'individu, ainsi que son compte bancaire, ses revenus, son chiffre d'affaire, etc... Ca offre une certaine facilité de gestion, qui ne diffère pas tellement de nos situations actuelles. Mais attention, pas d'assédics, et des charges patronnales à payer... Bienvenue dans le monde des patrons

En attendant, louer du matériel n'est pas illégal, du moment qu'on le déclare ! Le déclarer aux assédics comme revenu (sans heures de travail), et le déclarer aux impôts. Le lien avec la production se fait sous convention de mise à disposition payante. Fausses factures, black, et autres principes restent illégaux, reste à savoir que ça a été la majorité des mouvements d'argent entre prod et ouvriers ces dernières années, et que de commencer à déclarer pourrait presque attirer les soupçons et les contrôles sur certains, c'est pourquoi certaines sociétés incitent aux factures diverses en échange de la loc en nous incitant à frauder.

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

et si c'etait possible

Message par Quentin Améziane le Dim 17 Jan 2010 - 8:11

mes chers amis
je ne vous connais pas encore mais j'ai dejà du respect envers chacun d'entre vous pour ce que je connais de votre profession puisque c'est aussi la mienne
je suis "jeune dans le metier" comme on dit
je ne veux contredire personne ici
pourtant je lis des choses qui me concernent et sur lesquelles je me suis posé aussi beaucoup de questions
avant de vous enumerer ce qui compte a mon sens sachez que je viens de creer ma societé
precision de taille car elle signifie que tout ce que je pourrai dire ici je l'assume !
mon montage est solide et reflechi
il comprend pour premier objectif le respect des lois et contraintes liées a l'entreprise
il a pour but premier d'offrir efficacité propreté et bien sur imposition a la facturation de mes divers outils de travail
je ne m'appliquerai pas à dire ce qu'il est possible de faire pour les entrepreneurs potentiels que nous sommes en invitant chacun a choisir selon ses besoins ou ses craintes
non ! je prefere expliquer ce qu'a ete mon choix et dire pourquoi il correspond le mieux au métier que je fais - que vous faites !
j'ai monté une sarl car il m'est necessaire d'avoir un ou plusieirs associés
j'ai fait un apport en numeraire c'est a dire en capital social a hauteur d'investissements imminents que je vais faire realiser a ma boite (pour ceux la il faut au moins attendre d'avoir "liberé" le capital social)
au passage ceux qui souhaitent investir ces temps ci seront heureux d 'apprendre ceci :
Réduction d'IR accordée au titre des souscriptions au capital de PME : instruction fiscale - 15/01/10 Les contribuables bénéficient sous certaines conditions d'une réduction d'impôt sur le revenu égale à 25 % des versements effectués au titre de la souscription au capital de PME, retenus dans la limite de 20 000 € par personne seule (40 000 € pour un couple marié ou pascé). La fraction des versements excédant cette limite ouvre droit à réduction d'IR au cours des 4 années suivantes, sous les plafonds annuels de droit commun. Pour les versements effectués depuis le 01.01.2009, ces plafonds sont portés respectivement à 50 000 et 100 000 € pour les souscriptions au capital de petites entreprises en phase d'amorçage, de démarrage ou d'expansion, sans toutefois permettre le report de la fraction excédentaire des versements sur les années suivantes. Une récente instruction fiscale (5B-3-10) commente ces dispositions.

vous comprendrez pourquoi cette incitation est forte !! et plus que fraiche !!
j'ai designé des statuts pour moi et mon associé
je suis inscris comme gérant unique et minoritaire
unique car si plus de 1 les gerants sonts soumis au RSI (regime social des independants)
minoritaire car 1 seul gerant minoritaire n'est pas soumis au RSI
minoritaire car seul moyen d'appuyer la position que je prends vis a vis des assedic
pour la comprendre commencez par lire ceci
et en particulier le tableau page 2
http://info.assedic.fr/unijuridis/travail/pdf/Ntc801.pdf

je precise qu'une gerance qu'elle soit salariée ou non est de fait un mandat social et represente donc une activité
aux yeux des intermittents qui relevent des annexes 8 et 10 du regime d'assurance chomage, je suis donc en theorie obligé de declarer ma gerance comme toute activité
mais mon mandat social ne relevant que du regime general je pars du principe que si je ne participe pas a mon regime (cad que je n'y cotise pas) comme l'ennonce clairement la daj 801, je n'y appartiens pas non plus... ce qui ne m'offre aucun droit ne me donne aucun devoir !
une activité qui ne releve pas du regime general de l'assurance chomage ne doit donc pas etre declarée dans les actualisations mensuelles du regime intermittent
celui ci n'exige que deux choses : etre a la recherche d'un emploi et ne pas travailler sans l'avoir declaré.
les assedic m'ont confirmé ceci par oral et j'ai insisté pour obtenir la meme chose par ecrit
ca n'a pas ete une mince affaire car la plupart des conseillers vous classent directement createur ou repreneur d'entreprise et vous limitent a 15 mois d'accompagnement avec minoration du montant de l'urssaf, pas de quoi faire rever les intermittents précaires que nous sommes, n'est ce pas ?
et je ne parle meme pas de ceux qui m'ont longtemps scandé la daj 168 d'unijuridis qui n'apporte rien dans ce qui nous interesse
mais ceux la se trompent et ca se comprend bein car notre statut est trop particulier pour qu'on ne les forme a y repondre correctement et sous toutes ses coutures !
attention mon raisonement ne marche que s'il n'y a aucun contrat de travail pour le gerant
j'ai fait confirmer l'info par mon expert comptable (et oui je pensais pouvoir me passer de ces gens la et pourtant on a grand besoin d'eux) qui l'a lui meme faite confirmer par l'avocate de son cabinet
voila ma position vis a vis des assedic
jai longtemps cru devoir remettre ma gerance a autrui pour conserver mes indemnités, ce qui pose le probleme de la signature des comptes, de l'illegalité par gerance de paille, du risque evident d'etre pris pour "gerant de fait" en cas de controle, de l'assurance RC et protection juridique a souscrire et payer pour le gerant que j'aurai designé ... etc
mais le fait de pouvoir gerer legalement et seul sa boite est un veritable avantage !
concernant le rsi je ne reviendrais pas sur son cout ou son fonctionement. je ne dirai pas non plus qu'il est insurmontable. mais je m'en passe avec grand plaisir d'autant que je cotise deja en social de part mon activité salariée d'electricien !
 
bon pour revenir aux statuts je precise et c'est important que le gerant mino d'une sarl ne peut etre actionnaire majoritaire du capital social
il faut donc accepter que l'associé detienne des parts superieures aux notres que rien ne nous empeche de lui avoir reversé avant qu'il ne les investisse
heureusement il existe une solution rare en sarl mais qui permet de retrouver le dessus en matiere de reversement de dividendes : il s'agit de l'apport en industrie.
dans notre cas c'est une forme de conseil - expertise dans le choix du materiel approprié lié a l'activité de la boite. c'est un role non technique de consultant qui permet de ne pas s'attirer les foudres du code du travail qui obligerait dans le cas contraire a avoir un regime social lié a ce role technique, et reste en accord avec les conditions citées en premier paragraphe de la daj 801 d'unijuridis.
cet apport en industrie renouvelle par exemple 100 parts de la boite dans une competance ou je peux etre majoritaire mais que je dois partager avec l'associé. par exemple un 70 % pour moi et 30% pour l'associé est de bonne augure. j'ajoute ces parts aux cents premieres du capital social qui se repartissent par exemple en 49% pour moi et 51% pour l'associé.
cela implique un calcul compliqué pour me reverser des dividendes en fin d'exercice mais me permet d'en avoir le maximum en restant raisonnable c'est a dire sans risquer de suspicion du fisc.
les dividendes de l'associé ne revenant qu'a lui peuvent etre acquis ou reinvestis dans la societé selon son investissement reel de départ.
tout ceci bien sur a la condition seule qu'il y ait des benefices !
 
tiens puisqu'on parle de benefices pourquoi ne pas rapeler qu'ils sont taxés a 15% si inferieurs a 38120 euros par an
inutile de preciser qu'au dela c'est 33%. je crois qu'on peut difficilement etre concerné a moins de tourner 365 Ben-Hur par an !!
pour son impot sur le revenu (IR) , soit on choisit les 18% liberatoires soit on declare 60% du montant versé apres avoir enlevé 12% de CSG RDS
savant calcul !
 
et qu'en est -il des frais liés a l'activité ?
les frais de la banque
les frais de compta
la tva
les assurances : brise de machine - rc - rc mendataire social - protec juridique - assurance materiel
 
et les frais liés a ce bon vieux poids lourd ?
l'assurance tous risques avec depannage a 0km et location d'un vehicule de remplacement si besoin urgent de respecter l'horraire de la feuille de service !
la taxe a l'essieu de nos amis douaniers
le passsage aux mines
la revision controlographe
le controle hayon
le controle technique
l'entretien courant
les imprevus mecaniques du genre panne subite
les frais de parking histoire de dormir sur ses deux oreilles
la location du boxe quand meme selon les problemes de place dans le camion
les amenagements de la caisse pour tout avoir a portée de la main en mois d'une seconde
le financement meme de ce vehicule !!
 
 
bon voila de quoi en decourager plus d'un !
pourtant mon souhait en ecrivant ici serait plutot d'aider tous ceux qui comme moi souhaitent exercer leur metier dans des conditions perennes et constructives, légales et transparantes, saines et motivantes !!
etant pour le partage des infos et l'entraide en general, je serai preneur de vos avis et remarques.
si j'ai pu aider quelqu'un alors j'en serai ravi.
si certains veulent me joindre pour d'autres détails (car il en reste beaucoup) n'hésitez pas !
si vous vous etes endormi avant la fin du message c'est que vous n'etiez pas concernés !
il ne me reste plus qu'a vous souhaiter bon courage !
je vous souhaite aussi a tous une annee 2010 des plus prospères et surtout pleine d'enthousiasme !
on en a bien besoin vu l'etat du marché et les surprises a venir !

il y a encore des choses a faire dans notre metier : des combats a mener, des productions a conquerir, des mentalités a faire progresser, des techniques a decouvrir, des images a créer, des passions a vivre et des joies a partager !

amicalement !
Quentin Améziane
 
.........................
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Dim 17 Jan 2010 - 12:35

Quentin,

Bravo pour tes démarches de création d'entreprise pour lesquelles j'ai le plus grand respect et Merci pour ce long post détaillé et explicatif, nous en avions bien besoin !

Je t'avoue ne pas maîtriser autant que toi, ni aussi précisément, les différents statuts, les différentes charges, les différentes cotisations que tes recherches et tes réflexions t'ont amené à rencontrer et forcé à comprendre. J'ai moi aussi longtemps réfléchi et voulu créer ma boîte (comme beaucoup je présume) par idéologie familiale: symbole de réussite et de reconnaissance de mon métier, mais aussi par soucis d'autonomie (j'entends par là dégager du statut d'intermittent, et même de chômeur d'une manière générale), de légalité, de transparence dans la gestion des fonds, etc... Bref, pour moi, tenir les rennes d'une entreprise, c'est avant tout la marque d'un caractère entrepreneur et d'une réelle prise de risque, ce qui fait raisonner en moi positivité et volonté de changer et d'avancer. Ainsi tes lumières m'ont vraiment redonné la volonté de suivre ta voie, alors encore une fois je te le dis : Mes respects les plus sincères.

Dans un premier temps, à la lecture de tes mots, avant de rentrer dans le détail, une question que tu vas peut-être trouver stupide me vient immédiatement : Au vu de la complexité de la mise en oeuvre de cette création d'entreprise, quels sont, pour toi, aujourd'hui, les bénéfices de cette démarche ? Je veux dire par là que ta situation sociale n'a pas l'air plus simple que celle d'un electro lambda en freelance... bien au contraire ! Tu flirtes avec les limites des textes officiels et pour cumuler deux statuts, tu investis plus, tu cotises plus et surtout tu as accordé et tu accorderas certainement encore un temps dingue à toute cette administration !

Si j'ai bien compris cette DAJ 801 : afin de garder ton statut d'intermittent, tu ne peux pas être rémunéré pour ton activité de gérance en tant que mandataire social et tu ne peux pas te faire un contrat de travail, sans quoi "bye bye" les droits de chômage... Donc comment vas-tu faire pour gagner de l'argent avec ton entreprise si celle-ci ne peut pas te payer ? Et si tu ne peux pas sortir l'argent et qu'il reste dans l'entreprise, n'était-ce pas plus simple de créer simplement une association ? Puisqu'une asso peut facturer la bijoute et conserver les fonds en interne pour les divers investissements qui sont propre à son fonctionnement (achat, box, factures, entretien, camion...)

C'est pourquoi, en toute sincérité et avec les plus nobles intentions, je m'interroge simplement sur le bénéfice direct que t'apporte ton SARL. Et pourquoi pas une AE ?

Au plaisir de te lire et d'en apprendre encore un peu plus sur ton expérience.




_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Lun 18 Jan 2010 - 15:50

Au sujet de l'Autoentreprise, je viens de trouver un long fil de 16 pages qui commence en Septembre 2008 sur le statut d'autoentrepreneur et d'intermittent cumulé.

http://www.auto-entrepreneur.fr/forum/topic264.html

Faut quand même se farcir pas mal de lecture pour, je l'avoue, n'avoir que peu de réponses à la fin des 16 pages... Mais l'expérience de "baptiste84" qui est en attente du recalcul de ses trop perçus en fin de droit ARE est intéressant et ressemble beaucoup à la situation des chefs électros.

L'histoire reste à suivre....

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 16:06

Renaud
je suis en train de rediger une reponse coherente je l'espere
reste pas trop loin si tu le souhaites !!
a tout de suite
quentin
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Lun 18 Jan 2010 - 16:10

Ok Merci, à très vite.

Au passage je rajoute ce lien :

http://www.intermittent-spectacle.fr/forum/index.php?topic=1803.0

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 16:21

Mon cher Renaud
tout d'abord je suis content de faire ta connaissance
j'apprecie le rapport d'interret qui se trame sous les apparances technico-administratives desesperantes de notre echange
ta bienveillance et ta sincerité montre que tu es quelqu'un de droit et raisonnable
les infos que l'on echange ici sont importantes et mieux vaut les partager entre personnes reflechies et genereuses qui n'ont pas peur de poser des questions lorsqu'ils ne savent pas et d'aider lorsqu'ils le peuvent


je vais te repondre le plus precisement possible et pour cela je vais reprendre tes mots !!!
 

Renaud Garnier a écrit:
Au sujet de l'Autoentreprise, je viens de trouver un long fil de 16 pages qui commence en Septembre 2008 sur le statut d'autoentrepreneur et d'intermittent cumulé.

http://www.auto-entrepreneur.fr/forum/topic264.html

Faut quand même se farcir pas mal de lecture pour, je l'avoue, n'avoir que peu de réponses à la fin des 16 pages... Mais l'expérience de "baptiste84" qui est en attente du recalcul de ses trop perçus en fin de droit ARE est intéressant et ressemble beaucoup à la situation des chefs électros.

encore une fois je ne fais pas de topo sur l'auto entreprenariat mais pour ce qui nous concerne les revenus de l'année precedant la creation ne doivent pas exceder les 32000 euros
pour ma part j'etais de fait hors jeu !
 
ensuite ce projet m'aurait obligé a m'assoir sur la precieuse tva !!
et enfin la chiffre d'affaire generé se limite à une trentaine de mille en euros
d'ou un probleme evident !!
que tu fasses 3 films par an ou 5 pub par mois ca monte tres vite , entre les entrees de facture pl plus bijoute et les sorties depensées en consommables, entretien matos, investissements deduits des impots ou toute autre connerie ce n'est pas gerable !
sans parler du fait du rsi auquel l'autoentrepreneur est soumis ! et ca peut faire mal !
sans parler non plus des assedic qui restent acquises au titre seul de mon raisonement qui s'appuit sur le fil border line de la daj 801 dans sa partie sarl
donc associés par la sarl fonctionne et pas autoentrepreneur !
 
je sais que ce projet est tentant surtout quand on un numero de siren en 10 minutes sur un clavier
chacun fait ce qu'il croit etre juste
je mets en garde c tout
 
la suite d'ici peu
..............................................
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Lun 18 Jan 2010 - 16:35

Oui, je comprends le problème des 32K à ne pas dépasser. Un rapide calcul m'amène à 666 €/semaine en travaillant tout le temps. Personnellement, je ne travaille pas tout le temps, loin de là... et même si, 666/5 = 133 € ... Je ne loue que rarement ma bijoute à 133 €/jour. Je comprend que tu as un camion et tout çà, que tes frais dépassent la limite annuelle. Sommes nous bien d'accord que ta société a pour but essentiel de pouvoir présenter des factures de location aux productions ?

Autre chose, je constate, avec des avis divergeant, que plusieurs pensent que les droits ARE continuent d'exister la première année de création d'entreprise... Ce qui paraît assez honnête comme procédé d'aide à la création. Cependant il semble qu'ils ne sont pas reconductibles en fin de droits. As-tu des renseignements la dessus par rapport à ton antenne assédic ?

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 16:39

en apparté
la mere d'un pote a moi bosse aux assedic generales quelque part en bretagne
elle a fait des recherches pour moi
ce matin coup de fil au reveil
elles et ses collegues s'entendent sur le fait qu'au regard de la daj 247 je crois (je peux rechercher si qqn veut) je passe en ACCRE aide provisoir de 15 mois pour repreneurs et createurs
mais au yeux de la fameuse daj 801 tous s'accordent a dire que mon raisonement tient debout
pour ceux que ca peut rassurer ...
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 16:40

j'ai lu ton lien
http://www.intermittent-spectacle.fr/forum/index.php?topic=1803.0
ma reponse est dans mon message precedant !
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Lun 18 Jan 2010 - 16:46

Donc à la fin de cette aide, tu ne pourras pas renouveler une ARE d'intermittent c'est bien çà ?

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 17:07

..............................................
moi non plus je bosse pas tout le temps
pour te dire je suis en ce moment meme au soleil dans le midi et je bronze sur une terrasse
l'intermittence c precaire je sais mais si ca ne nous apporte pas au moins la joie de jouir du temps libre alors ca sert a rien !
tant que le telephone reste pas loin !!
renaud, mes ambitions sont les memes que les tiennes
une societé est une prise de risque et j'attends beaucoup de cela
attendre plus de soi sera le seul moyen de rester dans la course au vu de la division des marchés de production et des budgets qui s'amenuisement comme par enchantement
toute la jeunesse d'ecole qui debarque au meme moment que l'on parle n'arrangera rien au probleme
et meme si les anciens fniront bien par ceder leur place elles sera en partie remplacée par les casseurs de prix que sont les debutants ou les filoux qui n'on rien compris a l'interret collectif de notre profession
ceux là preferent bouffer des picorettes tout de suite et ne pensent pas aux miettes qui les attend demain
aujourd'hui il faut voir plus loin que cela
il faut viser le haut du panier tant qu'il existe
et si les prod veulent le faire disparaitre
c'est la qualité indeniable d'une prestation reussie et superieure qui fera la difference
les dir de prod ne sont pas des abrutis ils comprennent tres bien l'enjeu mais eux aussi sont tenus
pour les prod les tarifs convention sont des maxima a faire chuter et pour moi pour nous electros ce sont des minima a faire exploser
les seuls que l'on respecte et que l'on rappelle pour ce qu'ils sont, ce sont ceux qui coutent de l'argent et pas les branleurs sans vue du lendemain
je sais qu'a court terme ce discours est difficile a tenir parce que nous avons tous faim
mais je suis pret a tenir et je n'ai pas d'autre raison d'avancer que celle d'y croire !!
 
avoir sa structure c'est pas juste pour esperer faire du chiffre
et loin de la
faire du pognon avec je m'en branle
ce qui compte c'est d'etre propre et efficace
afficher sa boite est un gage de motivation et d'investissement pour les prod comme pour les operateurs
d'ailleurs pour eux c'est aussi une force de frappe serieuse ca prouve qu'ils y'a une equipe serieuse derriere
je n'invente rien
d'autres ont compris ca : regarde les "nidab" ils ont raison aussi ils voient plus loin
je respecte ce genre de demarche
ca ne garantit pas l'avenir mais ca met deja un bon pied dedans !!
qu'en penses tu ??
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 17:11

Renaud Garnier a écrit:Donc à la fin de cette aide, tu ne pourras pas renouveler une ARE d'intermittent c'est bien çà ?
en tant que gerant mino je ne m'abonne pas a l'accre
je reste intermittent et je declare mes dividendes en fin d'annee
donc aucune activité lors des actu en fin de mois
mais seulement mes gains sur mes impots
puisque je n'ai pas de contrat de travail
et aucune remuneration
les dividendes sont faits pour ca ...
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 17:26

Renaud Garnier a écrit:Bravo pour tes démarches de création d'entreprise pour lesquelles j'ai le plus grand respect et Merci pour ce long post détaillé et explicatif, nous en avions bien besoin !

Je t'avoue ne pas maîtriser autant que toi, ni aussi précisément, les différents statuts, les différentes charges, les différentes cotisations que tes recherches et tes réflexions t'ont amené à rencontrer et forcé à comprendre. J'ai moi aussi longtemps réfléchi et voulu créer ma boîte (comme beaucoup je présume) par idéologie familiale: symbole de réussite et de reconnaissance de mon métier, mais aussi par soucis d'autonomie (j'entends par là dégager du statut d'intermittent, et même de chômeur d'une manière générale), de légalité, de transparence dans la gestion des fonds, etc... Bref, pour moi, tenir les rennes d'une entreprise, c'est avant tout la marque d'un caractère entrepreneur et d'une réelle prise de risque, ce qui fait raisonner en moi positivité et volonté de changer et d'avancer. Ainsi tes lumières m'ont vraiment redonné la volonté de suivre ta voie, alors encore une fois je te le dis : Mes respects les plus sincères.

au debut ca fait bizarre de parler de statuts et d'actions
mais avec le temps ca devient un reflexe
seuls compteront par la suite la tenue commerciale , les bilans trimestrielles pour la tva et les comptes de fin d'exercice !
pour le reste c'est notre travail habituel qui reprend la main et qui mene le navire !
donc pas de quoi etre inquiet tant qu'on a le sens des responsabilités et qu'on a pas peur de se battre !
Renaud Garnier a écrit:Dans un premier temps, à la lecture de tes mots, avant de rentrer dans le détail, une question que tu vas peut-être trouver stupide me vient immédiatement : Au vu de la complexité de la mise en oeuvre de cette création d'entreprise, quels sont, pour toi, aujourd'hui, les bénéfices de cette démarche ? Je veux dire par là que ta situation sociale n'a pas l'air plus simple que celle d'un electro lambda en freelance... bien au contraire ! Tu flirtes avec les limites des textes officiels et pour cumuler deux statuts, tu investis plus, tu cotises plus et surtout tu as accordé et tu accorderas certainement encore un temps dingue à toute cette administration !

peut etre que cela me donne l'impression d'avoir un vrai travail lol :-)
Renaud Garnier a écrit:Si j'ai bien compris cette DAJ 801 : afin de garder ton statut d'intermittent, tu ne peux pas être rémunéré pour ton activité de gérance en tant que mandataire social et tu ne peux pas te faire un contrat de travail, sans quoi "bye bye" les droits de chômage... Donc comment vas-tu faire pour gagner de l'argent avec ton entreprise si celle-ci ne peut pas te payer ? Et si tu ne peux pas sortir l'argent et qu'il reste dans l'entreprise, n'était-ce pas plus simple de créer simplement une association ? Puisqu'une asso peut facturer la bijoute et conserver les fonds en interne pour les divers investissements qui sont propre à son fonctionnement (achat, box, factures, entretien, camion...)

une asso reste une action positive que je respecte mais je n'en voulais pas
en terme d'avoir y'a pas mieux pour etre emmerdé
bordel pour savoir quoi vient d'ou
bordel pour sortir des ronds si y'en a
Renaud Garnier a écrit:C'est pourquoi, en toute sincérité et avec les plus nobles intentions, je m'interroge simplement sur le bénéfice direct que t'apporte ton SARL. Et pourquoi pas une AE ?

je t'ai repondu su l'ae entre temps
Renaud Garnier a écrit:
Au plaisir de te lire et d'en apprendre encore un peu plus sur ton expérience.

pour etre clair mon experience est tres fraiche
mes recherches sont un peu plus fouillées pour l'instant que les tiennes
mais mon pl n'est pas acquis
les fonds sont prets
il vient pour la fin du mois ou debut fevrier
car j'en achete deux
avec un excellent pote a moi chef machino qui a fait exactement les memes demarches que moi
encore une fois ce que j'ecris je l'assume et doublement car mon pote a fait pareil que moi !!
acheter deux camions c'est avoir un prix tres interressant !!
tu veux etre de la partie ? lol :-)
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 17:31

bon je pense que passé un certain stade il faudra qu'on communique autrement
pour rester sincere il faudra passer en mp ou en mail
car je souhaite pas balacer ma vie en pature
meme si y'a pas grand monde qui nous lit
si d'autres aportent leur grain de sel je suis pret a poursuivre en public autrement je n'irai pas beaucoup plus loin
...
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Lun 18 Jan 2010 - 17:32

Je suis profondément d'accord avec cette philosophie du travail. Et je pense bien que la tournure sociale de notre régime en perdition nous conduira par la force du gouvernement, des lois, et du marché a tous aller vers là. Ce droits sociaux que les anciens prétendent avoir défendu, et dont nous bénéficions, sont malmenés depuis bien longtemps et nous savons tous que ce système va dans le mur...

Je suis ok pour monter ma société, mais j'ai une famille, des loyers, des frais, des crédits, etc... Je ne travaille pas suffisamment à mon goût (comme beaucoup certainement) et les indemnisations ARE représentent près de la moitié de mes revenus annuels. Si je perds çà, c'est une catastrophe financière qui s'abat sur moi. Alors si je dois devenir patron, je sais qu'il me faut au moins doubler mon chiffre. Dans ce cas, je dois facturer ma prestation et ma location de bijoute par le biais de cette boite. Je sais qu'en sortant du régime de cotisation annexe 8 & 10, je vais récupérer une part de ce que j'aurais touché en assédics, et qu'en faisant un entre deux je devrais réussir à convaincre les prod pour qu'ils s'y retrouvent en me facturant comme prestataire.

Le problème réel est que c'est bien flippant, il faut l'admettre et que ton témoignage m'intéresse, et m'intéressera d'autant plus dans six mois / 1 an à l'heure d'un premier bilan. J'ai touché mes 507 heures en 2009 sur un vrai coup de bol, je ne sais pas si je les ferais en 2010 alors que je suis intermittent depuis l'an 2000 sans problèmes. J'aurai moins de mal à franchir le pas quand je n'aurai plus rien à perdre c'est sûr.

Ceci dit, comme cette situation arrive à grands pas, je suis sur le point de suivre ta voie et je suis vraiment intéressé par le protocole que tu as suivi dans cette création d'entreprise. As-tu déjà concrètement créé ton SARL ? Et d'ailleurs comment s'appelle-t-elle ? L'as-tu ouverte en ligne ?

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Lun 18 Jan 2010 - 17:56

je passe en mp
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Quentin Améziane le Mar 19 Jan 2010 - 20:34

bonjour à tous ,
Je suis intermittente du spectacle et j'ai envoyé un mail aux assedic à ce sujet: Compatibilité du statut d'intermittent du spectacle avec l'auto entrepreneur
leur réponse est assez inquiétante :" À ce jour nous ne savons pas encore ce que va devenir les régime d'intermittent du spectacle pour 2009" donc nous ne pouvons vous répondre...
Voilà, je voulais juste vous informer
En espérant avoir de meilleurs nouvelles par la suite.



on est tous sous le joug d'un changement radical de notre mode de prise en charge entre chomage et travail, salarié cdd et demandeur d'emploi relevant des annexes 8 et 10 de l'assurance chomage francaise.
qu'on en soit depuis 2 ans ou 20 ans on a tous eu l'occasion d'entrevoir cette capacité des decideurs et autres grattes papiers a la casquete bancale à mettre en place des formules savantes qui n'ont d'autre but que de minorer contraindre destabiliser ou aneantir les travailleurs que nous sommes.
et si ca venait plus vite que prévu ?
avatar
Quentin Améziane
" Runner " du forum


Nombre de messages : 26
Age : 33
Localisation : france
Emploi : electricien
Date d'inscription : 26/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Renaud Garnier le Mar 19 Jan 2010 - 21:01

J'ai ouvert un dossier d'auto-entreprise aujourd'hui. Je ne compte l'utiliser qu'en secondaire de mes salaires intermittents. Tant que le régime existe je resterai dans cette configuration je pense. L'AE ne me servira que pour les boîtes n'ayant pas le bon code APE ou pour les petites piges de moins d'une semaine avec bijoute.

Mes facturations bijoutes deviennent légales, je deviens prestataire de services et facture alors un ensemble de service (electro+bijoute). Je ne cotiserai donc plus en intermittence sur ces piges, mais je gagnerai un peu plus plus en échange. J'ai fait un simulateur de calcul sur l'année en tableau excel ( je peux le fournir à qui veut, il est très pratique ) pour comparer les différentes possibilités (avec ou sans le statut, nbr de jour, salaire, avec ou sans bijoute, etc...).

Par exemple si l'on gagne environ 250 euros par jour avec 100 euros de bijoute :

moins de 63 jours de taf dans l'année (donc pas intermittent, l'AE est beaucoup plus intéressante). 11900 € contre 23900 en AE !!
entre 63 et environ 75 jours, c'est l'intermittence qui est avantageuse (mais seulement de 2000 € environ)
et au delà de 75 jours jusqu'à 83 jours (à ce tarif) pour atteindre le plafond des 32K€ c'est l'AE qui est plus rentable de nouveau.

En modifiant les tarifs on arrive à des choses intéressante, par exemple :

sur une journée coûtant 500 € au producteur :
en intermittence on récupère 192 € net + 100 € de bijoute = 292 €
en AE on récupère 385 € charges déduites ( soit presque 100 € de plus !)

sur une journée à 660 € producteur
en IS c'est 269 +100 = 369 €/J
en AE 508 € charges déduites (139 € de plus ! pour vous alors que le prod a déboursé 160 € de plus que dans l'exemple précédant)

Tous mes chiffres sont du net imposable bien sûr. MP pour avoir mon tableau excel si vous voulez calculer votre situation

Mais je reste pour la création d'une SARL Quentin, et je pense y venir petit à petit, c'est une manière de mettre le pied à l'étrier pour les mois à venir.

_________________
mon IMDB
avatar
Renaud Garnier
" Vieux chef " du FORUM


Nombre de messages : 410
Age : 38
Localisation : Paris
Emploi : Chef électro
Date d'inscription : 20/10/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: La fameuse et peut-être indispensable société

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum